Chine


L’agriculture chinoise est l’une des plus anciennes du monde. Mais avec la mondialisation et la croissance démographique chinoise, la question de l’approvisionnement en nourriture se pose, d’autant que le goût des Chinois évolue : les citadins consomment de plus en plus de viande, alors que la civilisation chinoise repose sur la céréaliculture et le maraîchage traditionnel. La production de lait de vache reste très limitée du fait de la rareté des terres et du manque de ressources fourragères. Le gros bétail est employé comme animal de trait. L’essor de l’élevage (porc, volaille) entraîne un besoin nouveau de fourrage.

On trouve donc en Chine d’énormes coopératives agroalimentaires que des millions de petits producteurs fournissent afin de nourrir la population mais aussi en vue d’augmenter les exportations vers l’Europe et les Etats-Unis (la Chine projette de doubler en 2013 l’exportation de ses produits agricoles) notamment les produits de la pêche, du thé, du riz et de la viande.

L’ouverture vers l’Occident, renforcée depuis les JO de Pékin, permet d’envisager des voyages d’études au cours desquels les grandes entreprises, comme les petites exploitations familiales ouvrent leurs portes aux visiteurs.

L’agriculture occupe plus de 40% de la population active mais ne compte que pour 10% du PIB en 2011.

La Chine compte 348 millions d’agriculteurs sur 815 millions de résidents ruraux. L’agriculture est considérée comme le secteur « en panne » du développement économique chinois. Le secteur agricole et plus globalement le monde rural, qui dépend fortement de l’économie agricole, inquiètent les autorités chinoises car ils sont potentiellement porteurs de menaces pour la stabilité sociale du pays

La Chine doit relever le défi de nourrir 22% de la population mondiale avec 9% des terres arables et 6% des ressources en eau de la planète. La surface totale cultivable est officiellement de 130 millions d’hectares pour une surface totale du pays de 905 millions de km².

La plus grande partie de la Chine « utile » subit un climat de mousson favorable à une agriculture très intensive mais le moindre écart, inondation ou sécheresse, a des conséquences graves. La principale caractéristique de l’agriculture chinoise est son intensité avec une utilisation massive d’engrais, avec pour conséquence un problème croissant de pollution des eaux et du sol.

Les productions végétales occupent une place majeure dans l’agriculture chinoise (456,3 millions de tonnes en 2007 dont 186 millions de tonnes de riz, 109 millions de tonnes de blé, 152 millions de tonnes de maïs). En 2008, la production de viande était de 72,7 millions de tonnes. La viande de porc occupe une place prépondérante (la Chine est le premier producteur mondial), suivie par la production de viande de volaille. En 2007, la Chine a produit 47,7 millions de tonnes de produits aquatiques, dont 53,7% venant de la mer et 46,3% d’eaux douces.

Voir le texte

Le petit plus du pays

Filières concernées

Découverte Générale

Au bout du monde

10 JOURS / 9 NUITS

Venez découvrir les incontournables de la région autour de Pékin : place Tian’anmen, la muraille de Chine, le palais d’été, la cité olympique, et le temple du ciel. Mais aussi des visites techniques atypiques : production maraichère écologique, cultures familiales, grossiste de riz…



Demande de devis gratuit VOUS AVEZ UN PROJET, PARLONS-EN : 01 45 46 89 78



Chine