Grèce


En 2010, le secteur primaire employait 12,5% de la population active et constituait 3,3% du PIB. Faiblement mécanisée, l’agriculture reste peu productive en raison de l’aridité, de l’érosion des sols et de la faible surface agricole utile (moins de 30% de la superficie du pays) ; elle se concentre uniquement dans les plaines irrigables. La taille moyenne des exploitations n’excède pas 5 ha. L’agriculture grecque est donc caractérisée par un très grand nombre de petites exploitations orientées sur des productions méditerranéennes.

D’importantes subventions européennes ont soutenu, depuis plus de 20 ans, des efforts de modernisation (irrigation, engrais, amélioration des espèces cultivées), mais la balance agricole reste déficitaire. Les productions végétales dominent avec le tabac (123 000 t), le blé (1 800 000 t), l’orge (233 551 t), l’huile d’olive, le coton, le vin et les agrumes, ainsi que les tomates, le maïs (2 300 000 t) et la betterave à sucre (2 350 000 t). La Grèce est le 5ème producteur mondial de coton et le 1er producteur européen de tabac.

L’élevage est secondaire, surtout ovin (9 000 000 têtes en 2005) et caprin (5 400 000 têtes) . La Grèce doit donc importer viandes et produits laitiers. La pêche reste assez limitée (190 288 t en 2004), et les éponges sont le principal produit marin destiné à l’exportation.

Voir le texte

Le petit plus du pays

Filières concernées

Découverte Générale

Elevage et productions végétales

6 JOURS / 5 NUITS

Les piliers de l’agriculture grecque, ce sont les céréales, la vigne et les oliviers. C’est parfait puisqu’au programme nous vous avons réservé un vignoble, une oliveraie et une ferme céréalière. Beaucoup d’autres visites techniques et culturelles viendront renforcer ce séjour d’étude.


Demande de devis gratuit VOUS AVEZ UN PROJET, PARLONS-EN : 01 45 46 89 78



Grèce