Italie


L’agriculture occupe 4,1% de la population active et contribue pour 1,9% au PIB du pays. La surface agricole utile (SAU) occupe 12,4 millions d’hectares dont un tiers est situé en plaine, le reste étant des zones de piémont ou de montagne.

L’Italie compte plus de 1,38 millions d’exploitations, dont le nombre est en diminution continue, avec une superficie moyenne de 9 ha/exploitation (74% des exploitations ont moins de 5 ha de SAU).

Les fruits et légumes représentent les premières productions agricoles. Viennent ensuite, la production de céréales avec essentiellement du riz (faisant de l’Italie le premier producteur de l’UE), du blé dur (destiné à l’industrie des pâtes) et du maïs (plus du quart de la production totale de l’UE). La viticulture représente 8,8% de la production agricole. Second producteur de l’UE, après la France, elle exporte près du tiers de sa production.

En matière animale, l’Italie est surtout spécialisée dans les activités d’engraissement. Des animaux vivants sont importés de France, d’Allemagne et parfois de pays de l’est. La production laitière est pour une large part (60%) destinée à la transformation fromagère et, à l’image de la production agricole, ne permet pas d’atteindre l’autosuffisance alimentaire.

Les chefs d’exploitation sont plutôt âgés. Le transfert des exploitations s’opère essentiellement dans le cadre familial, car il n’y a pas de tradition de fermage. Les agriculteurs italiens sont propriétaires du foncier. La structure de la production y est donc originale par rapport à ses voisins européens.

On retrouve le découpage classique de l’économie italienne dans la répartition du potentiel agricole. Le Nord offre un bon potentiel agronomique, notamment autour de la vallée du Pô, tandis que le Sud se montre plus montagneux et aride. L’agriculture de la vallée du Pô et de l’Emilie Romagne est centrée sur les productions de commodités (céréales, bovins viande, lait…), essentiellement destinées au marché intérieur. Les régions situées plus au sud offrent une diversité de produits élaborés ou à forte identité, dont une grande partie est destinée aux marchés à l’export (huile d’olive, vins, fruits, fromages…). Pour ces produits, les segments de marché se situent plutôt sur la gamme supérieure, voire le très haut de gamme, à l’image du vinaigre balsamique, le jambon de Parme ou la mozzarella de bufflonne…

La production biologique s’est largement développée pour répondre à la demande extérieure (Allemagne notamment). Elle a été encouragée par des politiques publiques très incitatives (collectivités régionales et aides européennes) dès les années 1990. Bilan : les agriculteurs biologiques italiens sont devenus les leaders européens.

Voir le texte

Le petit plus du pays

Filières concernées

Découverte Générale
Viticulture

Sic’île agricole

6 JOURS / 5 NUITS

La Sicile, sur sa côte est, propose un paysage naturel propice aux découvertes, aux dégustations et à l'agriculture. En 6 jours, découvrez 6 productions emblématiques de l'île : agrumes, porcs noirs, vins, pistaches, olives et tomates et visitez les incontournables Syracuse, l'Etna et Palerme.

Sicile, une île agricole

6 JOURS / 5 NUITS

L’agriculture sicilienne repose sur de nombreuses filières comme les agrumes, les vins tel que le Marsala, la production d’huile d’olives ainsi que de nombreux produits avec signe de qualité. Vous découvrirez toutes les particularités de cette agriculture au cours de votre voyage.

Production agricole et dégustation à l’italienne

6 JOURS / 5 NUITS

Ce voyage technique vous fera découvrir une partie de terroir italien : production de Parmiggiano Reggiano, de vinaigre balsamique, de riz, de vin et d’huile d’olive. Vous ne repartirez pas les mains vides !


Demande de devis gratuit VOUS AVEZ UN PROJET, PARLONS-EN : 01 45 46 89 78



Italie